Journée de l'eau

A l'occasion des journées de l'eau en Région Wallonne, Mme Pawlak, éco-conseillère à la commune d'Estinnes, avec le soutien de Mr Collette, coordinateur de projets au Comité Rivière Sambre, a demandé à la régionale Haute Sambre Natagora d'organiser une journée de gestion avec visite de la Réserve de La Marlière à Peissant , l'asbl Natagora étant le gestionnaire de cette réserve.

Le but était  d'approfondir une petite mare à batraciens et de la protéger des sangliers avec une clôture. Lors de cette opération, nous avons extrait de la mare 6 tritons alpestres et 2 grenouilles vertes.

2017 : la nature vous dit merci !!!

Gérard, Simon, Franco, David ,Claude E, Robert, Willy, Charles, Pierre, Hubert, Jean-Marc B, Gilles, Alain, Philippe, Claude R, Fabrice pour le Web,...  La Nature vous dit Merci  !!!

Gestion

Etablissement d'une clôture ( 150 mètres ) en aout 2014 à Préhil réserve naturelle Natagora de la Clicotte à   Solre-Sur-Sambre.

Les Tarpans mangent du bois...

...Présentation d'une étude du comportement alimentaire des tarpans : surprise, les tarpans mangent des ligneux !

Un article à découvrir sur http://www.buvettedesalpages.be/2011/12/les-tarpans-mangent-du-bois.html

Gestion de la réserve de La Buissière

Les travaux réalisés d'octobre 2016 à mars 2017 sont importants pour l'entretien et la bonne conservation des milieux.

Ceux ci nécessitent l'intervention de nombreux sympathisants. Votre participation est essentielle

Les observations intéressantes (botaniques, ornithologiques, etc)  réalisées cette année encore nous encouragent à poursuivre le travail.

  • Samedi 15 Octobre 2016;
  • Samedi 12 Novembre 2016;
  • Mardi 22 Novembre 2016;
  • Samedi 17 Décembre 2016;
  • Samedi 14 Janvier 2017;
  • Samedi 11 Février 2017;
  • Une date à déterminer en Mars 2017.

Des précisions seront fournies ultérieurement pour décrire les travaux à effectuer.

Au plaisir de vous revoir pour travailler ensemble. Déjà grand merci.

Renseignements : gerard.milcamps@brutele.be

Des chevaux sauvages arrivent dans le Hainaut !

La Haute Sambre abrite, sur 70 hectares, une des plus belles réserves naturelles de Natagora. Mais elle est menacée par la reforestation. Huit Tarpan, descendants des chevaux sauvages européens, offert par les Grottes de Han, vont être lâchés dans la réserve pour aider à garder les milieux ouverts. 

Quatre de ces chevaux sauvages vont être relâchés ce mardi 8 mars, dans une vaste zone ouverte. La presse est invitée à couvrir l’événement.

Les réserves naturelles de la Haute Sambre

Natagora assure la gestion de 70 hectares de réserve naturelle dans la Vallée de la Haute Sambre. On y trouve l’une des plus grandes colonies de hérons de Wallonie, la reproduction de la rare gorge-bleue, l’hivernage du Butor ou encore de la bécassine sourde. Il y a deux ans, y a été découvert un poisson que l’on croyait disparu de Wallonie : la Loche d’étang.

Mais le site est progressivement recolonisé par les saules qui contribuent peu à peu à le modifier et à en diminuer l’intérêt. Le Domaine des grottes de Han élève un grand troupeau de chevaux tarpans, comptant une trentaine d’individus et peut compter sur une certaine expérience dans la réintroduction de grands herbivores. Un partenariat a alors vu le jour, menant à l’introduction de plusieurs chevaux dans la réserve naturelle.

Le cheval sauvage européen

Les derniers chevaux sauvages européens (appelés « tarpans ») ont été capturés en 1780 en Pologne dans la forêt de Bialowieza puis distribués dans les fermes environnantes. Au début du 20ème siècle, des scientifiques sont frappés par l’aspect très primitif de ces poneys locaux. A partir de 1926, ils essayent de « reconstituer » le tarpan en faisant de l’élevage sélectif. En quelques générations, ils obtiennent des résultats très proches du Tarpan originel.

Ces chevaux ont conservé une incomparable rusticité et ils peuvent jouer un rôle essentiel afin de maintenir le milieu naturel ouvert et éviter l’embroussaillement. Peu exigeants, les tarpans sont capables de s’alimenter de branches, écorces, bourgeons, et autre végétaux habituellement délaissés par d’autres espèces domestiques.

Leur rusticité les rend également peu sensibles aux parasites. Les traitements antiparasitaires, particulièrement toxiques pour les insectes et la petite faune, peuvent ainsi être évités dans la plupart des cas.

La réintroduction du tarpan en réserve naturelle

Au-delà de l’aide à la gestion, la réintroduction de chevaux sauvages développe plusieurs autres rôles intéressants. Éducatif: l’arrivée de ces chevaux sauvages, une opportunité unique pour la région,  est aussi l’occasion  de les faire découvrir et sensibiliser les enfants des écoles de la région, à la protection de leur environnement. Scientifique: en créant de petites cellules dans ses réserves, Natagora contribue à la sauvegarde du patrimoine génétique de ces animaux primitifs. Et enfin écotouristique: ce type de projet attire en général nombre de promeneurs, naturaliste et photographes amateurs, au du tourisme régional.

Ce mardi 8 mars, à 16h30, quatre chevaux seront relâchés à Solre-sur-Sambre. Ils rejoindront une zone ouverte qui permettra de prendre des images de qualité.

Le spectacle sera impressionnant, ces chevaux sauvages restant habituellement à l’écart de l’homme.

Infos pratiques :

Rendez-vous ce mardi 8 mars à 16h30, au café « La Cliquotte », rue de la gare 142, 6560 Solre-sur-Sambre. Deux brefs exposés permettront de comprendre l’historique et la biologie des tarpans, et l’intérêt naturaliste du site. Des experts naturalistes de Natagora et animaliers des Grottes de Han seront disponibles pour interviews, autour d’un verre et quelques amuses-bouches.

La réserve de Haute Sambre (Labuissière)

Au confluent de la Hantes et de la Sambre, à l'ouest de Thuin, s'étendent de vastes marais où se rassemblent par centaines, canards, échassiers et passereaux lors de leurs migrations.

Eaux libres ceinturées de végétation, berges de rivières, prairies humides, forêts marécageuses... Une grand variété de milieux se partagent la réserve et accueillent une faune tout à faire exceptionnelle.

Le 1er et le 3e samedi de chaque mois

Nuit de la chouette - 21 mars 2015

Un exposé-débat et une sortie nocturne

Rendez-vous à 19h à l'Athénée Royal de Beaumont (chaussée de Chimay, 20 à Beaumont). Fin 22h30

Avec Natagora Haute Sambre et Haute Haine, Athénée Royal de Beaumont et l'Office du Tourisme de Beaumont.

Entrée : 1 €uro

Contact : Jean-Marc LAURENT - 0495/30.72.38 - jm.laurent50(at)gmail.com

Natagora Haute-Sambre et Haute-Haine

BNVS - Ostbelgien BNVS - Ostbelgien Natagora - Ardenne orientale Natagora - Ardenne centrale Natagora - Brabant wallon Natagora - Bruxelles Natagora - Centre-Ouest Hainaut Natagora - Entre Sambre et terrils Natagora - Entre-Meuse-et-Lesse Natagora - Entre-Sambre-et-Meuse Natagora - Famenne Natagora - Haute Sambre Natagora - Hesbaye médiane Natagora - Hesbaye Ouest Natagora - Lesse et Houille Natagora - Liège et Basse-Meuse Natagora - Lorraine Natagora - Ourthe-Amblève Natagora - Pays de Herve Natagora - Semois ardennaise Natagora - Marquisat de Franchimont Natagora - Haute Senne Natagora - Vesdre et Ourthe Natagora - Condroz Mosan Natagora - Coeur de Wallonie Natagora - Dendre-Collines
Natagora Lorraine BNVS - Ostbelgien Natagora Ardenne orientale Natagora Lesse et Houille Natagora Hesbaye mediane Natagora Hesbaye Ouest Natagora Entre Sambre et terrils Natagora Brabant wallon Natagora Bruxelles Natagora Seneffe - Braine-le-Compte Centre-Ouest Hainaut Natagora Haute Sambre Natagora Entre-Sambre-et-Meuse Natagora Vesdre & Ourthe BNVS - Ostbelgien Natagora Pays de Herve Natagora Marquisat de Franchimont Natagora Entre-Meuse-et-Lesse Natagora Famenne Natagora Ardenne centrale Natagora Semois ardennaise
Communes de la régionale :

Anderlues, Beaumont, Binches, Erquelinnes, Estinnes, Lobbes, Manage, Merbes-le-Château, Morlanwelz, Thuin

Natagora, association de protection de la nature, se mobilise pour prserver la biodiversit des habitats naturels en Wallonie et Bruxelles. Pour cela, nous avons besoin de votre soutien !